J’ai pris ces informations sur le site de l’EFS et je fais du copier / coller mais je vous invite à visiter le site pour voir les visages de ces patients, vous remarquerez que ce sont des personnes comme vous et moi et que cela touche malheureusement tout les âges.

On croit toujours que la maladie c’est pour les personnes agées mais malheureus ement c’est faux et vous le comprendrez en lisant l’histoire de vie de ces patients.

Voici le lien : www.dondusang.net

Don du sang : des patients témoignent

A travers des mots simples et touchants, des personnes ayant été transfusées racontent comment, au travers d’un simple geste, des donneurs les ont aidées à  combattre la maladie, à vivre, tout simplement. Ces témoignages sont également l’occasion de comprendre la nature des besoins en produits sanguins et de ne pas oublier que le sang est un « médicament ».

Benoît« Depuis ma naissance, je souffre d’une maladie génétique qui me prive d’une partie de mes défenses naturelles. Toutefois, si je peux vivre quasi normalement, c’est parce que je reçois régulièrement des perfusions d’immunoglobulines. Aujourd’hui, je peux même voir sereinement mon avenir, à condition de toujours disposer du plasma nécessaire à la fabrication des immunoglobulines. Mon médicament, c’est toi. »

 plasma.jpg

Myriam
« Je m’appelle Myriam, j’ai 9 ans et je viens de Bordeaux. Mon problème c’est que je n’ai que la moitié de mes lymphocytes B ; ils ne fabriquent que la moitié de mes immunoglobulines. On me fait une piqûre et après je suis pratiquement bien. »
lymphociteb.jpg

 Rebecca
« A 24 ans, ma vie a basculé… On m’annonçait que j’étais atteinte d’un lymphome : mon premier cancer… 8 mois après ma rémission et 15 cures de chimiothérapie, je suis de nouveau tombée malade… Deuxième cancer : j’étais atteinte d’une leucémie ! Fragilisée durant cette période, je n’étais plus à même de fabriquer des éléments essentiels au corps humain, j’avais donc un besoin régulier et quasi quotidien de globules rouges et plaquettes. Chacun d’entre nous peut être touché par la maladie et avoir besoin un jour de sang ou de plaquettes, alors n’attendons pas d’être confrontés à cette situation pour agir ! Il faut donner spontanément son sang, ses plaquettes, ou sa moelle osseuse. Ce sont les seuls moyens d’aider les personnes atteintes de leucémie. Donner son sang et ses plaquettes est un geste d’espoir et de partage, c’est donner un peu de soi-même de façon bénévole et anonyme au service de la vie. »

imagesplaquettes.jpg

Trésor
« J’ai 22 ans et je suis atteint de drépanocytose, une maladie génétique grave et incurable qui touche les globules rouges du sang. Je suis sous échange transfusionnel* depuis octobre 2005 (…) : il faut de nombreuses quantités de sang, alors je vous encourage à donner votre sang, parce que vous ne vous rendez peut-être pas compte à quel point c’est utile et à quel point ça change la vie des personnes atteintes par la drépanocytose. »
 
*Cet acte transfusionnel a pour but de corriger l’anémie et de diluer les hématies drépanocytaires

globulesrouges.jpg

Virginie
« Le seul mot qui me vient à l’esprit est simplement merci ! Merci à vous, donneur de sang, qui allez peut-être lire ces lignes et qui m’avez sauvé la vie, le 29 décembre dernier. Ce jour-là, je suis partie à la maternité pour aller donner naissance à ma petite Coline. Tout a basculé : hémorragie de la délivrance. Les médecins ont pratiqué une embolisation et j’ai été transfusée de 11 poches de concentré de globules rouges, 6 poches de plasma, 1 concentré de 6 unités plaquettaires, et 2 de clotagène (médicament dérivé du sang). Sans cette transfusion, je ne serai plus là aujourd’hui. Même si on se sait mortel, on pense toujours que ce genre d’accident de la vie ne peut pas nous arriver. Comment aurai-je pu imaginer frôler la mort en donnant la vie ? Ce bonheur d’être vivante, je vous le dois à tous, vous qui venez généreusement, anonymement, offrir votre sang. Puisse mon témoignage encourager d’autres personnes à venir faire ce geste. »
 

 fpochesdesang.jpg

 ages2.jpg Vous comprenez l’importance pour ces malades ce que votre DON représente, ils veulent continuer à vivre comme nous tous…Et il suffit juste de tendre son bras, c’est un geste simple pour vous qui avez la richesse d’être en Bonne Santé, alors qu’attendez vous pour sauvez des vies ? C’est ma conclusion : Véronique Georgelin (Présidente de l’Association)