Le sang expliqué

Articles archivés

Fans du Don de Vie… Et vous ?

Créé par le 19 juin 2009 | Dans : Le sang expliqué

Je vous propose de cliquer sur ce lien

http://www.dondevie.com

vous trouverez tout ce qui concerne le « Don »

Vous pourrez voir aussi la campagne publicitaire en film.

Et maintenant c’est à vous de choisir …

Le sang : pour l’expliquer aux enfants.

Créé par le 23 nov 2008 | Dans : Le sang expliqué

Ayant moi même des enfants qui me posent souvent des questions, du style « pourquoi le sang est rouge ?  » ,  » à quoi cela sert ? » et « pourquoi…. »

J’ai trouvé un très bon site qui emploie des termes compréhensibles par les enfants, c’est vikida l’encyclopédie.

Je vous donne le lien :

 http://fr.vikidia.org/index.php/Sang

Qu’est ce qu’un groupe sanguin ?

Créé par le 25 sept 2008 | Dans : Le sang expliqué

Les globules rouges portent à leur surface des « antigènes de groupes sanguins » et notre appartenance à un groupe donné dépend de la présence ou de l’absence de ces antigènes à la surface de nos globules rouges.

Les groupes sanguins se transmettent de manière héréditaire selon les lois de la génétique.

Les antigènes de groupes sanguins sont regroupés au sein de grandes familles, appelées « systèmes de groupes sanguins ».

A ce jour, 29 systèmes et plus de 300 antigènes de groupes sont identifiés. Les systèmes les plus connus sont le système ABO ( qui comprend les groupes A, B, AB et O) et le système Rh (anciennement dénommé « Rhésus »).

Mais bien d’autres systèmes existent (Kell, Duffy, Kidd, etc…) qui doivent parfois être pris en compte lors d’une transfusion, notamment le système Kell.

Le système ABO : le groupe sanguin le plus courant est le groupe A suivi des groupes O, B, et AB, selon les répartitions suivantes :

* un sujet de groupe A possède l’antigène A à la surface de ses globules rouges.

* un sujet de groupe B possède l’antigène B

* un sujet de groupe AB possède à la fois l’antigène A et l’antigène B

* un sujet de groupe O ne possède ni l’antigène A ni l’antigène B

Le système Rh: la présence ou l’absence à la surface de du globule rouge (RG), d’un antigène appelé D (dit « grand D ») définit le groupe sanguin Rh+ ou Rh-.

85% des individus sont Rh- car ils possèdent cet antigène D. Les autres sont Rh- car ils ne le possèdent pas.

Ils existent cependant des variations d’une région de la France à l’autre. Ainsi le groupe Rh- est plus fréquent dans le Sud-Ouest, en particulier au Pays Basque. Des variations existent aussi dans d’autres pays.

Le système Rh comprend d’autres antigènes, tels que C (« grand C »), E (« grand E »), c (« petit c »), et e (« petit e »)  qui sont également indiqués sur les cartes de groupe sanguin.

Les groupes ABO et Rh sont systématiquement associés sur les cartes de groupe sanguin.

* 38,2 % de A+

* 36,5% de O+

* 7,7 % de B+

* 6,8 % de A-

* 6,5% de O-

* 2,5% de AB+

* 1,4% de B-

* 0,4% de AB-

Le système Kell : très important en transfusion, la présence ou l’absence d’un antigène dénommé antigène K (« grand K ») définit le groupe Kell+ ou Kell-

9% des individus sont des Kell+ ayant l’antigène K sur leurs globules. Les autres sont Kell-La détermination du groupe Kell est systématiquement transcrite sur chaque carte de groupe.

 

 

 

Examens biologiques réalisés sur les dons de sang

Créé par le 25 sept 2008 | Dans : Le sang expliqué

Certains examens biologiques sont réalisés dans l’intérêt du receveur.

Ces test, effectués obligatoirement sur chaque don du sang, peuvent se distinguer en :

1) Tests pour la compatibilité entre le sang du donneur et celui du receveur

* Groupes sanguins ABO et Rhésus. En pratique, les autres antigènes du système Rhésus (C,c,E,e) et l’antigène Kell sont également recherchés sur les 2 premiers dons.

* Recherche d’anticorps anti-A et anti-B immuns, dont la présence chez le donneur dépend de son groupeABO.

* Recherche d’anticorps dirigés contre d’autres antigènes de groupe sanguin.

2) Tests pour la sécurité infectieuse du don de sang :

* dépistage du virus du sida (tests d’anticorps et détection du génome viral)

* dépistage du virus de l’hépatite B (test antigène HBs et test anticorps anti-HBc)

* dépistage du virus de l’hépatite C (test anticorps et détection du génome viral)

* dépistage des virus HTLV-I/II (test anticorps)

* dépistage de la syphilis

* dépistage de l’agent du paludisme

* dépistage de l’agent de la maladie de Chagas

D’autres examens biologiques sont réalisés dans l’intérêt du donneur. La réglementation prévoit un contrôle biologique du donneur pour s’assurer de la bonne tolérance de son don.

Pour tout type de don, afin de s’assurer que le donneur n’est pas anémique, une numération sanguine complète est réalisée sur chaque don.

Le Don du Sang en pratique sur Doctissimo.

Créé par le 16 juil 2008 | Dans : Le sang expliqué

http://www.doctissimo.fr/html/sante/reportages-tv/don-du-sang.htm

Cliquez sur ce lien où vous pourrez voir un petit reportage très intéressant.

LE PARCOURS D’UNE POCHE DE SANG EN 4 ETAPES.

Créé par le 27 avr 2008 | Dans : Le sang expliqué

Quel que soit le lieu où il est collecté, le sang suit une procédure identique qui le conduit en toute sécurité du donneur au receveur.

1)LE PRELEVEMENT:

Chaque candidat au don remplit un questionnaire l’interrogeant sur son mode de vie et ses antécédents médicaux, puis voit un médecin qui détermine s’il est apte au don .  Le prélèvement est ensuite effectué par un(e) spécialement formé(e)

2)LA PREPARATION:

Chaque poche préleve est dirigée vers un plateau de préparation où elle sera filtrée (on enlève les globules blancs)puis centrifugée afin d’en séparer les composants (globules rouges, plasma, plaquettes issus d’un don de sang total)

En effet, on ne transfuse jamais au malade du sang total mais uniquement le composant dont il a besoin.

3)LA QUALIFICATION BIOLOGIQUE DES DONS :

Au début du prélèvement, on recueille des tubes échantillons qui sont ensuite transmis à un plateau technique pour passer des tests (virologiques, immunologiques). Si les résultats présentent une anomalie, la poche de sang correspondante est bien évidemment écartée et le donneur averti.

4) UN DON SUR MESURE – « IMMUNO-HEMATOLOGIQUE »

Ausein de chaque groupe(A, B, AB, O) et rhésus (-/+), le sang ne présente pas les mêmes caractéristiques: on distingue ainsi plus de 200 typages. Avant qu’un receveur ne soit transfusé, on effectue d’ultimes contrôles, afin d’éviter la rencontre entre ses anticorps et les antigènes du donneur. On sélectionne ensuite les globules rouges qui lui correspondent le plus.

5) LA DISTRIBUTION :

Préparés et qualifiés, les produits sanguins sont distribués aux hôpitaux et cliniques qui en font la demande.

Les produits sanguins ont une durée de vie différente:

* 5 jours pour les plaquettes

* 42 jours pour les globules rouges

* plusieurs mois pour le plasma qui se congèle

C’est le travail qu’effectue chaque l’Etablissement Français du Sang (EFS) qui a été crée le 1er janvier 2000 qui est un établissement public placé sous la tutelle du Ministère de la Santé.

logodondusang1.jpg 

Quelles maladies peut-on soigner à partir des dons de sang ?

Créé par le 19 jan 2008 | Dans : Le sang expliqué

Un petit rappel sur les protéines plasmatiques : 50% du volume sanguin est constitué de plasma, le reste étant composé de globules rouges (42%) et de globules blancs (8%).

Formé d’eau à 90% le plasma est aussi composé de proteines (7%). Parmi cet fraction de 7% de proteines, on trouve 61% d’albumine et 15% d’immoglobulines et – de 1 % des proteines plasmatiques.

On trouve 5 groupes de maladies pouvant être soignées par les proteines issues des dons de sang :

1) Les déficits immunitaires pour lesquels les immunoglobulines polyvalentes constituent le traitement de fond; indispensable à la vie des malades, en apportant les anticorps nécessaires à la prévention des infections

2) Les maladies autos-immunes traitées également par les immunoglobines intraveineuses(IgIV) pour restaurer l’équilibre immunitaire grâce à leurs propriétés immunorégulatrices

3) Les maladies hémorragiques comme l’hémophilie ou la maladie de Willebrand (qui se présente sous des formes très variées en fonction de la gravité du déficit allant de l’absence de symptômes à des hémorragies très importantes) traitées par les facteurs de coagulation.

4) Les maladies secondaires à des déficits observés en soins intensifs traitées par albumine, antithrombine ou fibrinogène

Voici une vidéo explicative pour le Don du Sang

Créé par le 12 nov 2007 | Dans : Le sang expliqué

http://www.dailymotion.com/video/142lXd4W1CK7NmrBm

Cette vidéo a été réalisé par Le Comité du Nord de la France mais le discours est adapté à tout le monde. Les images ne sont pas super nettes mais les paroles sont les plus importantes …

N’oubliez pas que le Sang c’est la vie

Le Plasma : à quoi ça sert ? quelques explications…

Créé par le 12 juin 2007 | Dans : Le sang expliqué

Le plasma est la partie liquide du sang Il contient des proteines d’un intérêt thérapeutique majeur, qui permettent la fabrication de nombreux médicaments.En donnant votre PLASMA , vous sauvez de nombreux malades :
* les grands brûlés
* les hémophiles
* les patients souffrant de déficit immunitaire grave
* aide aussi à prévenir le tétanos chez les sujets non vaccinés ayant une plaie souillée.

* Dans les situations d’urgence les médicaments dérivés du sang sont utilisés chez les nouveaux nés, les grands brûlés, les femmes lors d’accouchements complexes et les greffés.

Lors du prélèvement du plasma, celui çi est réalisé à l’aide d’un appareil (voir photo dans la catégorie : don du plasma « mes impressions) qui permet de recueillir 600ml et vos globules rouges et plaquettes vous sont restitués

Etre donneur de plasma n’empêche pas de donner son sang.
20 dons par an pour le plasma que vous soyez homme ou femme avec un délai de minimum 15 jours.

Utilisation du sang: quelques petites explications importantes

Créé par le 26 mai 2007 | Dans : Le sang expliqué

Vous devez surement vous demander à quoi sert le sang une fois recueilli, il est utilisé pour de très nombreux malades :

1 ) les Concentrés de Globules Rouges (CGR): sont utiles pour

   ° toutes les anémies, qu’elles soient d’origines médicale (leucémies, cancers, insuffissance de la moelle osseuse, maladies hémorragiques)

   ° chirurgicales= orthopédie, chirugie digestive ou gynécologique

   ° obstétricale

 2) Les Concentrés de plaquettes (CP): utiles pour arreter ou prévenir les saignements dans toutes les maladies ou existeune diminution du nombre des plaquettes ou une altération de leurs fonctions

3) Le Plasma frais congelé: utile dans diverses maladies de la coagulation

Enfin; le plasma est destiné à la fabrication d’albumine, de facteur de coagulations ou d’immonoglobulines, ce sont les médicaments dérivés du sang (MSD) qui entrent dans les traitements péventifs ou curatifs de très nombreuses maladies.

INPBPM |
La gravezone |
blog des parents d'élèves d... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Residence Les Gerboises
| Parlons ensemble
| Service cuturel de la FOL37